Page d'accueil            Share          Fermer cette fenêtre 

Le 2 novembre 1944 un bombardier lourd Anglais s'écrasait à la limite de Lustin et de Maillen.

Ce crash a semble t-il marqué les habitants du village et les plus anciens se souviennent encore de cet avion disloqué et noirci par les flammes.

Historique:
Cet avion, un Halifax VII NP744 EQ-X avait décollé à 16H18 de Linton-on-Ouse en Angleterre avec un équipage de sept personnes pour un raid sur Dusseldorf en Allemagne. Il devait retourner à Linton-on-Ouse à 21H45. L'avion transportait plusieurs bombes de fortes et moyennes puissances.

Après avoir accompli sa mission sur Dusseldorf à 19H14, il a été pris en chasse sur le chemin du retour par un avion Allemand
FW190 à 24 miles à l'Est de Lustin, 16 miles au S-O de Liège. En feu, il s'est écrasé près de Lustin (Lustin est situé à 100 miles au sud ouest de Düsseldorf, donc à environ 24 minutes de temps de vol.) Le crash a eu lieu vers 19H38.


Un Halifax.

Donald Haig Woodworth a participé à 32 opérations, y compris cette opération sur Dusseldorf. Il était l'opérateur radio et bien que légèrement blessé, a passé 2 mois à l'hôpital à Paris. Ses blessures étaient les suivantes: Fracture du péroné gauche  et une commotion cérébrale. Il a été brûlé au premier et second degré à la cuisse, à la jambe droite, du côté droit de la poitrine et du pied gauche.

Dans son journal de bord voici ce que l'on peut lire:
Après avoir bombardé Düsseldorf nous avons été attaqués par un Fighter 190 qui nous a suivi jusque Namur. L'avion était en flammes et nous nous sommes écrasés.


Un FW 190.

D'après un rapport, l'endroit de l'accident est signalé à une hauteur au-dessus du niveau de la mer de 850ft. Le bombardier s'est écrasé sur une colline et a pris feu, ensuite le FW190 allemand a mitraillé l'avion.
Cela suggère que le pilote du FW190 a attaqué l'Halifax écrasé au sol.
Quatre membres d'équipage sont morts. Le corps de Staples était non-identifiable. Gilson a subi des brûlures au troisième degré au visage et au torse et ses membres inférieurs étaient manquants.

Voici la liste des quatre membres de l'équipage qui sont décédés dans ce crash:
Vernon Beverley GILSON            Pilote

Donald Anderson STAPLES          Navigateur

Louis Joseph REAUME                 Air bombe

Allan Clifford INESON                  Air bombe

Ces membres d'équipage ont été enterrés, le 3 novembre à Fosses, près de Namur, au cimetière militaire US.
Il a été confirmé que le 19 Juillet 1947 les membres de l'équipage avaient été ré-enterrés au cimetière britannique de Leopoldsburg, Limburg, Belgique.

Les survivants ont été admis à la 50e (US) Hôpital de campagne, le 3 Novembre et évacués au 15e (US) Hôpital général de APO 350 US Armes, le 4 Novembre.
Voici la liste des survivants:

Archibald ANDERSO'N              L'ingénieur de vol

Donald Haig WOODWORTH      Opérateur radio

William Gordon SUTTON          Air Gunner

Les témoignages:

Francis Meurisse se souvient de ce crash que lui a raconté son père, car sa ferme des "quatres vents" à Ivoy à servi de mortuaire aux quatre membres de l'équipage la nuit du 2 au 3 novembre 1944.


La ferme des "Quatres vents" a Ivoy On aperçoit  à gauche de la photo le bois et le champs, lieu du crash.

Joseph Cassart se souvient également très bien que l'avion venait de Maillen à très basse altitude, a traversé la route d'Ivoy, rasé le sommet des arbres du petit bois et s'est écrasé dans le champs à gauche.

Maria Hayot nous a raconté que de nombreux habitants de Lustin sont allés voir cet avion de près, emportant ça et là quelques morceaux de parachute, de plexis, de métal, etc...en souvenir.

Les recherches:

Le 14 novembre 2009, Monsieur Frans Van Humbeek accompagné de deux personnes équipées de détecteur d'aluminium ont retrouvé dans le petit bois à environ 50m de la route, des débris de petites tailles confirmant le crash de ce bombardier abattu à Ivoy à la limite du village de Lustin.


C'est dans ce bois que le bombardier a décapité de nombreux arbres lors de sa chute.


Sur cette carte l'endroit du crash est signalé par un cercle.


Les débris de l'halifax retrouvés en 2009 à l'endroit du crash.


Sources: Frans Van Humbeek, Francis Meurisse, Joseph Cassart, Maria Hayot.

Page d'accueil         Share           Fermer cette fenêtre